Archives de catégorie : Non classé

Vendredi 19 aout : Douvres

Dernier jour avant de quitter l’Angleterre. Beaucoup d’autoroute aujourd’hui, nous traversons l’agglomération de Londres, il y a vraiment beaucoup de monde et quelques ralentissements.

Nous nous arrêtons sur une aire d’autoroute pour déjeuner et prenons notre temps. En sortant, le parking est totalement paralysé, impossible de faire marche arrière pour sortir de notre emplacement. Au loin on ne voit que des voitures bloquées de partout, sauf à l’entrée du parking où des gens arrivent encore. Au final on mettra 1h à sortir du parking, et c’est là qu’on découvre le flegme britannique dans toute sa splendeur : les gens sont d’un calme hallucinant, en France ça fait longtemps qu’il y aurait un concert de klaxons, et de voitures roulant sur la pelouse pour se dégager.

Précisons que les aires d’autoroutes ne sont pas situées sur l’autoroute, mais systématiquement accrochées à de très grands rond-points, ce qui oblige à sortir de l’autoroute pour rencontrer les voitures qui arrivent dans l’autre sens, et celles qui circulent sur le réseau urbain. Quand il y a du monde, comme aujourd’hui, le rond-point se paralyse totalement, créant un immense deadlock, phénomène encore amplifié aujourd’hui par la présence de feux rouges en sortie du rond-point, sur les bretelles d’accès à l’autoroute !

Bref, nous arrivons finalement à Douvres, et comme on est en avance, on va visiter le Château de Douvres.

Château de Douvres

Château de Douvres Château de Douvres

Au sommet de la tour :

Château de Douvres Château de Douvres Château de Douvres Château de Douvres Château de Douvres Château de Douvres

L’entrée de l’ancienne église :

Château de Douvres

L’ancien phare :

Château de Douvres

Le site est vraiment immense, et nous n’avons pas le temps de tout visiter, d’autant plus que les fréquentes averses, et le vent fort, nous obligent à nous abriter. Et Lucie décide de ne plus marcher :

Lucie

L’intérieur du château :

Château de Douvres Château de Douvres

Le puits permettant de remonter l’eau :

Château de Douvres Château de Douvres Château de Douvres

La compagnie de ferry, DFDS, nous a envoyé un SMS nous demandant d’arriver 1h30 en avance pour les formalités douanières (enfin, plus précisément à cause de la douane française qui a renforcé les contrôles). Donc nous décidons de partir rapidement, surtout que nous avions vu dans les actualités les anglais qui avaient passé jusqu’à 11h d’attente lors d’un gros week-end de départ fin juillet. Mais quand nous arrivons au terminal de ferry, les 2 douanes (anglaises et françaises) nous ont laissé passer sans même nous arrêter ni regarder les passeports. Au 3ème point de contrôle, pour les billets du ferry, l’agent prend un passeport, le scanne, et nous donne nos billets en 1 minute. Parfait ! Nous nous garons donc dans l’une des nombreuses filles d’attente du ferry et allons chercher à manger à la boutique, l’occasion de dépenser nos dernières Livres Sterling dans un Whopper du Burger King.

C’est là qu’on croise ce panneau « publicitaire » :

Dartford Crossing

En fait, lorsque nous avons traversé la Tamise, par le tunnel à l’aller, et par le pont au retour, il y avait un péage automatique par caméras… évidemment nous ne le savions pas, et il est trop tard pour payer le trajet aller. Il nous reste 24h pour payer le trajet retour, ce que nous ferons à la maison sur le site Internet, d’autant plus que ce n’est pas trop cher (£2.5). Mais après quelques recherches sur Internet, il est quasiment certain que nous recevrons une amende salée… les témoignages de touristes se faisant avoir sont plus que nombreux !

La traversée en ferry se passe bien, mais un peu longue à notre gout, en fin de journée. Lucie joue un moment au petit espace de jeu pour enfant, puis nous trouvons un endroit au calme, où elle regarde des vidéos de Pepa Pig qu’elle partage avec une autre petite fille, puis enfin elle joue à courir et danser dans le hall.

La fin du trajet sur les autoroutes françaises se passe très bien car il fait nuit, il n’y a presque personne, et c’est très agréable de rouler sur du bitume de qualité.

Itinéraire du jour :

Distance totale: 618261 m

Jeudi 18 Août  : Birmingham 

Beaucoup de route nous attends aujourd’hui. Nous retrouvons l’autoroute monotone. Il y a du brouillard le matin mais se dégage rapidement vers le beau. Nous quittons l’Écosse pour des paysages plus plats et surtout des zones d’habitations plus denses à mesure que nous descendons vers le sud. Les kilomètres défilent, c’est le retour des bouchons et des repas sur les aires d’autoroute : premier Burger King pour Christophe qui est tout heureux de manger un Whopper !

Nous arrivons à Birmingham vers 16h. Après avoir réceptionné notre appart-hôtel, nous partons à la découverte de la ville.

Staycity Aparthotels Newhall Square

Birmingham est un mélange de vieux et de nouveaux bâtiments, beaucoup sont en travaux.

Birmingham Birmingham

La Cathédrale est jolie mais toute petite :

Birmingham Cathedral

L’intérieur est assez moderne, et rappelle l’intérieur des églises que nous avions vu au Canada :

Birmingham Cathedral

Lucie s’exclame par un « oh, un vitrail comme dans princesse Sofia ! » puis elle enchaine une danse. Il va falloir qu’on revoit un peu ses références !

Birmingham Cathedral

En sortant, Lucie joue un moment avec son ombre :

Lucie joue avec son ombre

Nous nous dirigeons vers la zone commerciale. Au milieu d’une place des musulmans ont monté un chapiteau et attirent leurs fidèles à grand cri de megaphone… il y a beaucoup plus de métissage ici que nous en avons vu en Écosse. En fin d’après-midi, il y a déjà beaucoup de personnes qui semblent ivres et agressives.

Apparemment, ici aussi les Pokémon ont envahi la ville :

Pokémon

Optimus Prime est de passage :

Optimus Prime

Le centre commercial Bullring Shopping Centre est très design :

Bullring Shopping Centre

A l’intérieur, Lucie ne veut plus quitter la boutique Disney et ses princesses, à peine avons nous eu le dos tourné, qu’elle s’est installé comme chez elle (au passage on découvre qu’elle connait le nom de certains princesses qu’elle ne regarde même pas en dessin animé à la maison… il va falloir enquêter ! ) :

Lucie au Disney Store

L’église St Martin in the Bull Ring :

Parish Church of St Martin-in-the-Bull-Ring Birmingham

easyGym, le sport low-cost pour les gens qui veulent faire du sport, mais pas trop !

easyGym

Nous dinons japonais, cela nous manquait, chez Sushi Passion, restaurant traditionnel où nous mangeons assis au sol après avoir ôté nos chaussures :

Sushi Passion

Nous voilà de retour à l’hôtel et nous découvrons avec stupeur une tique sur Lucie. Je n’aime décidément pas les insectes anglais ! Heureusement  nous avons la pince à tique et arrivons à extirper la sale bête sans casser la tête. Nous voilà bon pour un rendez vous toubib en rentrant.

Il y a beaucoup de bruit dans la rue, nous avons perdu l’habitude de la ville !

Itinéraire du jour :

Distance totale: 457860 m

Mercredi 17 août : Loch Lomond – New Lanark

Petit déjeuner tous ensemble dans la belle salle à manger, l’ambiance est difficile, il y a deux couples d’allemands qui parlent entre eux, un couple espagnol, et nous… la barrière de la langue se fait sentir !

Nous partons pour une journée de route. Nous traversons un grand parc national, « Loch Lomond & The Trossachs National Park » . Les paysages sont beaucoup moins sauvages que ceux des Highlands, la population plus importante. Il y a beaucoup de monde sur les routes aussi. Il y a de nombreux poins de départs pour des randonnées en montagne ou en forêt, et de canoé sur les lochs.

Loch Drunkie

En traversant un village, nous trouvons enfin une aire de jeux pour notre louloute, elles ne sont pas nombreuses en Écosse. Lucie est heureuse, deux petits anglais viennent plus tard et Lucie joue à la grande sœur avec la plus petite, la cajolant et la prenant par la main !

Lucie au parc Lucie au parc

Le midi nous trouvons un site touristique autour du lac Loch Lomond. Ce lac n’est plus du tout sauvage, toutes les berges semblent avoir été privatisées ou transformées en complexes touristiques. Une petite plage est aménagée, Lucie peut de nouveau faire trempette, et s’entrainer au lancer de cailloux :

Loch Lomond Loch Lomond

Nous déjeunons ensuite dans le restaurant à côté qui se trouve être un grand complexe. Il y a 15 minutes d’attente, alors nous faisons un tour sur le ponton tout proche :

Loch Lomond Loch Lomond Loch Lomond Lucie Christophe

Beaucoup d’anglais et d’Écossais doivent venir ici en vacances pour faire du scooter, du bateaux, de la planche, du ski nautique…. c’est un peu le Deauville de Glasgow, en effet la plus grosse ville d’Écosse n’est qu’à 1h de route.

Lucie est perplexe devant son Haggis & Tatties, à moins que ça ne soit la vidéo qui l’absorbe :

Lucie

Remarquez la moquette écossaise sur la photo, même dans le restaurant !

Nous quittons ensuite la région, traversons l’agglomération de Glasgow sans nous arrêter, jusqu’à New Lanark, une ancienne ville-usine de production de laine qui a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco. A notre arrivée, il n’y a plus grand monde, et nous ne pouvons pas visiter un des ateliers conservé en état de fonctionnement, tout ferme à 16h et on y arrive juste après. Nous faisons le tour de la ville déserte, les bâtiments sont magnifiques.

New Lanark

Lucie est impressionnée par le grand moulin à eau :

New Lanark

La rivière, dont une partie de l’eau est détournée dans des canaux pour alimenter les moulins :

Dundaff Linn New Lanark

Le site est aussi le départ de nombreuses randonnées, qui longent la rivières pour arriver à plusieurs chutes d’eau. Pour une fois, Lucie semble motivée à grimper, mais nous n’irons pas beaucoup plus loin car la balade est trop longue et dangereuse pour elle, il n’y a pas de barrières le long de la rivière :

New Lanark New Lanark New Lanark

Dans tous les villages que nous aurons traversé durant notre périple en Ecosse, y compris dans les endroits les plus pommés, on trouve les traditionnelles cabines téléphoniques rouges :

New Lanark

Nous repartons vers notre demeure du soir, Bamflatt Farm Bed & Breakfast, une ferme réaménagée en mini-hôtel, il n’y a plus d’animaux, mais au moins 8 chambres spacieuses et confortables. Notre chambre est très jolie et la vue sur la campagne superbe.

Bamflatt Farm Bed & Breakfast

Nous mangeons le soir dans un joli restaurant italien, The Waterside, dans le petit village voisin de Strathaven.

Itinéraire du jour :

Distance totale: 200722 m