Mercredi 17 août : Loch Lomond – New Lanark

Petit déjeuner tous ensemble dans la belle salle à manger, l’ambiance est difficile, il y a deux couples d’allemands qui parlent entre eux, un couple espagnol, et nous… la barrière de la langue se fait sentir !

Nous partons pour une journée de route. Nous traversons un grand parc national, « Loch Lomond & The Trossachs National Park » . Les paysages sont beaucoup moins sauvages que ceux des Highlands, la population plus importante. Il y a beaucoup de monde sur les routes aussi. Il y a de nombreux poins de départs pour des randonnées en montagne ou en forêt, et de canoé sur les lochs.

Loch Drunkie

En traversant un village, nous trouvons enfin une aire de jeux pour notre louloute, elles ne sont pas nombreuses en Écosse. Lucie est heureuse, deux petits anglais viennent plus tard et Lucie joue à la grande sœur avec la plus petite, la cajolant et la prenant par la main !

Lucie au parc Lucie au parc

Le midi nous trouvons un site touristique autour du lac Loch Lomond. Ce lac n’est plus du tout sauvage, toutes les berges semblent avoir été privatisées ou transformées en complexes touristiques. Une petite plage est aménagée, Lucie peut de nouveau faire trempette, et s’entrainer au lancer de cailloux :

Loch Lomond Loch Lomond

Nous déjeunons ensuite dans le restaurant à côté qui se trouve être un grand complexe. Il y a 15 minutes d’attente, alors nous faisons un tour sur le ponton tout proche :

Loch Lomond Loch Lomond Loch Lomond Lucie Christophe

Beaucoup d’anglais et d’Écossais doivent venir ici en vacances pour faire du scooter, du bateaux, de la planche, du ski nautique…. c’est un peu le Deauville de Glasgow, en effet la plus grosse ville d’Écosse n’est qu’à 1h de route.

Lucie est perplexe devant son Haggis & Tatties, à moins que ça ne soit la vidéo qui l’absorbe :

Lucie

Remarquez la moquette écossaise sur la photo, même dans le restaurant !

Nous quittons ensuite la région, traversons l’agglomération de Glasgow sans nous arrêter, jusqu’à New Lanark, une ancienne ville-usine de production de laine qui a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco. A notre arrivée, il n’y a plus grand monde, et nous ne pouvons pas visiter un des ateliers conservé en état de fonctionnement, tout ferme à 16h et on y arrive juste après. Nous faisons le tour de la ville déserte, les bâtiments sont magnifiques.

New Lanark

Lucie est impressionnée par le grand moulin à eau :

New Lanark

La rivière, dont une partie de l’eau est détournée dans des canaux pour alimenter les moulins :

Dundaff Linn New Lanark

Le site est aussi le départ de nombreuses randonnées, qui longent la rivières pour arriver à plusieurs chutes d’eau. Pour une fois, Lucie semble motivée à grimper, mais nous n’irons pas beaucoup plus loin car la balade est trop longue et dangereuse pour elle, il n’y a pas de barrières le long de la rivière :

New Lanark New Lanark New Lanark

Dans tous les villages que nous aurons traversé durant notre périple en Ecosse, y compris dans les endroits les plus pommés, on trouve les traditionnelles cabines téléphoniques rouges :

New Lanark

Nous repartons vers notre demeure du soir, Bamflatt Farm Bed & Breakfast, une ferme réaménagée en mini-hôtel, il n’y a plus d’animaux, mais au moins 8 chambres spacieuses et confortables. Notre chambre est très jolie et la vue sur la campagne superbe.

Bamflatt Farm Bed & Breakfast

Nous mangeons le soir dans un joli restaurant italien, The Waterside, dans le petit village voisin de Strathaven.

Itinéraire du jour :

Distance totale: 200722 m

2 réflexions sur « Mercredi 17 août : Loch Lomond – New Lanark »

  1. Mai-tam Régine

    le soleil,est toujours de la fète,tant mieux,Lulu semble étre en plein forme,le batiment aux mile fenètres,je ne sais pourquoi,me glace??????????,c’est le moulin?

    Répondre
    1. Christophe

      Oui les grands bâtiments sont les anciens ateliers.
      Les logements sont dans des bâtiments plus petits, un peu plus loin.
      Aujourd’hui, l’un des grands bâtiments a été transformé en hôtel, un autre en piscine, et il n’y en a plus qu’un qui est resté en état de fonctionnement, qu’on n’a pas pu visiter car il ferme trop tôt.

      Répondre

Répondre à Mai-tam Régine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *